samedi 21 mars 2015

Sels et esters produit par les micro organismes dans le sol près de la zone du pergélisol

La zone près du pergélisol au Québec et au Canada est appelé zone sporadiques selon une des cartes de l'Amérique du nord que j'ai observé sur internet, l'adresse internet est longue et serait difficile a écrire ici, je l'ai obtenu avec l'aide de barre de recherche de
www.google.ca
C'est dans cette zone que j'ai vécu mon enfance et un peu avant l'an 1970 j'ai observé près du village de Chute-Des-Passes(près du dépotoir du village, près aussi d'une carrière de sable et près aussi d'un lac rond marécageux) un début d'incendie très gigantesque qui était disproportionné comparé au petit buisson qui brûlait, ces flammes atteignait la hauteur d'un immeuble de plusieurs étages, il n'avait pas de fumée a ce moment, la surface de terrain qui a produit ces flammes était d'au moins un hectare, je fait l'hypothèse que des sels et esters produit par des micro organismes dans le sol se sont décomposé en gaz suite a la chaleur causé par l'incendie et ont stimulé l'incendie.
Commentaire(24-25 mars 2015)(corrigé et précisé le 8 juillet 2016)
J'ai fait une recherche sur le site web de Ressources Naturelles Canada, selon le mini-entrepôt de données du SCIFV, l'incendie que j'ai observé tout près vers son début a débuté le 3 juin 1967, latitude: 49.8103 , longitude: -71.1381, province de Québec, dimension: 2078.90, cause: UNK, Fire_ID: 280002,(feu # 1785 dans la liste), région 28, j'avais alors 10 ans et 5 mois.
adresse;
mini-entrepôt de données du SCIFV

Expérimentation suggéré

Dans un secteur stratégique, comme par exemple près d'un petit lac marécageux, si le sol ou la terre est sablonneuse ou argileuse, vers la fin du mois de juin ou quand le sol vient tout juste de dégelé, on peu mélangé un peu de sol avec de l'eau froide(rendu au niveau de la nappe phréatique simplement prendre l'eau si possible), filtré et faire évaporé l'eau dans un endroit frais près de 0 degré Celcius, récolté les sels et esters qui reste si possible, attention il faut évité de surchauffé et secoué ces sels et esters, car si la terre a été prise a de grande profondeur ont peu peut-être obtenir des nitrate d'ammonium ou autre sel d'ammonium qui sont des sels explosifs, le carbonate d'ammonium ne doit pas être explosif même si il se décompose a basse température, les esters comme par exemple l'acétate de méthyle peuvent être prélevé près de la surface, tous ces sels et esters produit dans le marécage ou autour sont très soluble dans l'eau et vont se diffusé dans la terre humide tout autour du marécage, c'est pourquoi ont peu espéré en récolté pas très loin des petits lacs marécageux.
Concernant l'acétate de méthyle, il semble que c'est un liquide très soluble et très volatile, il faut donc essayer de l'isoler lors de l'évaporation de l'eau, ce qui peut être assez difficile, une façon de l'isoler est d'ajouté une base(comme une solution d'hydroxyde de sodium de concentration 3 mol/ litre que je fabrique) a notre eau, il se formera de l'acétate de sodium et du méthanol, lors de l'évaporation de l'eau, seul le méthanol sera perdu, on peut procédé pareillement  pour l'acétate d'éthyle, d'une façon générale ajouté une base libérera les alcools et peut-être l'ammoniac lors de l'évaporation de l'eau et les sels récolté seront moins explosifs( substitution du NH4NO3 pour le NaNO3 par exemple), si dans les sels récolté on retrouve du NaHCO3 après avoir fait évaporé notre eau auquel on avait ajouté une concentration de NaOH, c'est une indication qu'il avait du carbonate d'ammonium dans notre eau filtré, en ajoutant du vinaigre a un petit peu de l'eau contenant une concentration de NaOH, on devrait voir apparaître des bulles, c'est du CO2 qui se libère, ne pas trop attendre(mais attendre suffisamment pour que l'ammoniac se libère) pour faire cette expérience avec le vinaigre, car l'eau contenant une concentration de NaOH en excès absorbera du CO2 dans l'air, il est donc important d'ajouter graduellement la solution de NaOH et éviter l'excès, si on veut voir ces bulles de CO2 se libérer, ce ne sont que des suggestion d'expérimentation, chacun peut y allé a sa façon.

J'incite s'il vous plait tous ceux qui feront de telle recherche, a venir publier vos observations sur ce site web.

Commentaire sur la zone du pergélisol ou permafrost

La zone de pergélisol ou permafrost est actuellement sous l'attention des scientifiques, car on observe beaucoup de dégazage sous forme de méthane quand ce pergélisol fond, on observe même en Sibérie d'énorme cratère qui se forme, résultat d'une probable explosion du a un dégazage instantané, je suggère un article intéressant qui a été publié dans le média Ouest France et dont j'ai commenté sur un forum, voici les deux liens suivants qui donne des détails;

Sibérie: un nouveau cratère mystérieux intriguent les scientifiques

Sibérie: un nouveau cratère mystérieux...